Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyage de noce au Portugal, épisode 2 : Lisbonne

Publié le par so lamainsurlesyeux

Voyage de noce au Portugal, épisode 2 : Lisbonne

Coucou tout le monde, je vous retrouve avec beaucoup de plaisir pour vous parler de notre deuxième semaine de voyage de noces dans la très belle capitale Portugaise.

Voyage de noce au Portugal, épisode 2 : Lisbonne
Voyage de noce au Portugal, épisode 2 : Lisbonne

Difficile de ne pas associer Lisbonne à son légendaire tram N°28. Nous avons eu la chance de faire le tour de la ville à son bord après environ 1h30 de queue, sachez qu'il vaut mieux le prendre en début de course qu'en ville (surtout éviter de le prendre dans le quartier de l'Alfama) car les derniers arrivées sont debout serrés les uns contre les autres sans prises pour tenter de rester stables. Relativisons, le jeu en vaut la chandelle, le tram et ses boiseries sont magnifiques, on oublie le temps, on retourne dans le passé le temps d'une course dans la ville, en passant dans des ruelles étroites aux pentes ardues, vraiment immanquable.

Nous avons vu également une vielle conserverie de sardines, petite entreprise familiale dont j'avais entendu parler dans l'émission Thalassa, cette boutique est atypique pour nous habitués aux chaines et multinationales, une boutique familiale aux valeurs d'antan qui continue d'exister grâce à sa simplicité très appréciée des touristes.

Voyage de noce au Portugal, épisode 2 : LisbonneVoyage de noce au Portugal, épisode 2 : Lisbonne

Nous sommes allés faire un tour au parc des nations, quartier nouveau et assez futuriste où se trouvait l'océanorium de Lisbonne que mon mari avait très envie de visiter. De mon côté je n'ai pas tellement aimé, le quartier est sympa mais la visite pas terrible, ce n'est pas mon truc d'aller observer des animaux, je me dis toujours qu'ils ne doivent pas être très bien loin de leur environnement naturel. Cependant nous avons découvert des espèces dont nous n'avions jamais entendu parler, vous connaissiez le sunfish (photo de droite)? Il m'a terrorisé mais bref maintenant je sais que c'est le plus gros de tous les poissons. Je me suis bien amusée à photographier les poissons et requins mais aussi les pingouins et les décors.

Estacao de Rossio
Estacao de Rossio

Estacao de Rossio

J'ai adoré la gare ci-dessus, nous y sommes allés pour aller à Sintra, la bâtiment est splendide avec ses entrées en forme de fers à cheval.

Sintra
SintraSintra
Sintra

Sintra

La petite ville de Sintra valait le détour, elles est très atypique, des tas de tuk-tuk proposent aux touristes de les mener auprès des curiosités du coin qui sont tout de même bien espacées les unes des autres. Encore une fois nous avons choisis de nous balader à pied, on a d'abord fait le centre ville, puis nous nous sommes rendu au très beau palacio nacional de Sintra. Les dominantes cheminées (des cuisines) rendent cet édifice vraiment atypique, à l'intérieur on trouve des plafonds divins et des mosaïques et azulejos, la visite était très intéressante quoiqu'un peu rapide.

Voyage de noce au Portugal, épisode 2 : LisbonneVoyage de noce au Portugal, épisode 2 : Lisbonne

Côté hôtel je suis ne sais pas trop quoi penser. Nous étions sur l'avenue Liberdad, la plus prestigieuse de la ville. Honetement quand nous avons vu les boutiques de luxe et les grands hôtels nous ne nous sommes pas du tout sentis à l'aise. On était content de profiter de beaux établissements mais la c'était un peu trop pour nous. Par contre autant la chambre était splendide, et l'accueil irréprochable (on a même eu droit au champagne et patisseries locales en guise de cadeau de mariage), autant plein de détails laissaient à désirer, le restaurant était bofbof (un steackouse pizzeria), les serviettes étaient dans un triste état, la literie inconfortable, bref on a trouvé que tout était dans le paraitre.

Voila pour cette dernière parie, on se retrouve bientôt pour le troisième et dernier épisode de ce joli voyage.

Si vous connaissez Lisbonne qu'elles ont été vos impressions?

A bientôt,

Sophie