Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Méthode Konmarie

Publié le par so lamainsurlesyeux

Salut tout le monde,

 

Comme beaucoup de personne adeptes du mouvement minimaliste j'ai eu envie de lire le fameux livre de Marie Kondo : La magie du rangement.

Lorsque j'ai voulu l'emprunter à la bibliothèque j'ai du patienter sur la liste d'attente tellement le livre était demandé, pourtant on ne peut pas dire que j'ai vraiment accroché.

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, l'auteur du livre a mis en place la méthode Konmarie visant à aider les gens à alléger leur intérieur et à garder une maison en ordre. Je suis du genre bordélique, et j'ai beau faire du tri régulièrement j'ai toujours plein de trucs qui traînent partout, alors j'ai vu en ce livre une opportunité de prendre le taureau par les cornes et de tordre le coup à mes salles habitudes.

Soyons honnêtes j'ai eu beaucoup de mal à finir ce bouquin, certains passages étaient intéressant mais comme pour justifier sa légitimité à exercer son métier de consultante Mme Kondo nous parle sans arrêt de son enfance et de la passion qu'elle avait pour le rangement et les magazines pour parfaites ménagères. Tous ces témoignages m'ont lassé, ils étaient trop présents et répétitifs pour que j'en fasse abstraction. De plus tout semble précipité, il faudrait jeter plutôt que stocker le temps de vendre ou donner et ça j'adhère pas du tout.

 

Malgré le style et la construction qui ne me plaisaient pas j'ai appris des choses intéressantes dans cet ouvrage. J'ai adoré la partie sur les vêtements, pour ceux qui me suivent ce ne sera pas une surprise, j'en ai déjà parlé plusieurs fois j'ai un mal fou à vider mon dressing. J'ai plein de tailles différentes, plein de trucs achetés durant mes études que je parviens pas à jeter. Alors pour ne pas trier j'ai plein de vêtements pour au choix traîner/dormir/sortir les poubelles/faire le jardin. L'auteur met en évidence l'essentiel : qui a besoin de 50 tenues d'intérieur? Je me suis alors décidé à vider un peu et je dois dire qu'on y voit déjà bien plus clair. En gardant deux tenues d'intérieur c'est largement suffisant pour ce que j'en fait et je ne culpabilise plus à la vue de tous les habits mis de côté que je ne porte jamais. J'ai aussi enlevé tous ce qui était deux tailles trop petit, je remettrai peut être un jour des truc une taille trop petites mais deux ou plus relèverait du miracle je crois.

Pour le reste de la maison les choses se corsent, parce que Marie Kondo elle parle aux objets et sait si ils "la mettent en joie". Moi les objets m'embêtent quand ils traînent mais ne se sont encore jamais dévoilé à moi. Plus sérieusement je suis trop terre à terre, à mon sens un objet c'est un objet, il y en a quelques uns que j'aime bien rien de plus. Pour aller un peu plus loin son raisonnement me dérange car je le trouve paradoxale, d'un côté Marie Kondo nous pousse à nous détacher de nos biens matériels superflus et de l'autre elle dit que ses chaussettes se reposent dans ses tiroirs "dites leur que vous tenez à eux et que vous avez hâte de les porter à nouveau" (page 117 pour les curieux). Cette personnification d'objets me dépasse totalement et me perturbe, ce qui m'intéresse dans le livre c'est plutôt le côté qui nous pousse à nous débarrasser de tout ce qu'on possède d'inutile.

 

Un classique de la méthode Konmari est le rangement vertical. Dans mon dressing je n'ai pas de tiroirs mais j'ai utilisé des caisses en bois (10 euros pièces chez Leroy Merlin si mes souvenirs sont bons). Je trouve mes habits moins froissés et surtout je ne démonte pas tout lorsque je veux prendre un truc. Si vous rangez vos vêtements dans une commode je vous conseille vraiment de tester cette méthode, vous pourrez voir tous vos habits en un coup d'oeil et ne serez pas obligé de tout sortir pour attraper la pièce du fond.

 

Je me permet de vous mettre en garde sur la partie gestion des papiers, il ne faut pas oublier que Mme Kondo vit au Japon et l'usage des papiers importants n'est probablement pas le même que chez nous donc surtout renseignez vous sur les durées d'archivages nécessaires à tous vos documents importants avant de vous en débarrasser définitivement. 

 

Pour résumer :

* J'ai pas aimé le fait de parler aux objets, le fait de jeter plutôt que de donner, et les anecdotes récurrentes bien que certaines soient très drôles (les records de stocks de ses clients étaient très amusants).

*J'ai aimé trouver des pistes d'améliorations à appliquer au quotidien, découvrir une autre méthode de rangement parce que mon dressing me rendait dingue, me rendre compte que même en faisant régulièrement du tri je gardais beaucoup trop de choses inutiles

 

Dans la même veine j'ai lu un livre de Dominique Loreau, je vous en parlerai très bientôt.

 

Avez vous lu ce livre? Qu'aimez vous ou pas dans cette méthode? 

 

A bientôt,

 

Sophie