Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réduction des déchets et minimalisme : mes ratages et mes limites #1

Publié le par so lamainsurlesyeux

Réduction des déchets et minimalisme : mes ratages et mes limites #1

Salut tout le monde,

En principe je vous parles des trucs cool et faciles à mettre en place, mais sachez que parfois je me loupe, je retourne en arrière ou je me rends compte que je ne suis pas prête à opérer certains changements, voici un premier volet afin de déculpabiliser les plus novices d'entre nous.

PRODUIT VAISSELLE FAIT MAISON

Niveau ratage pour l'instant c'est assez léger, il y a eu des trucs mieux que d'autres tout ça tout ça mais alors celui-ci restera dans les annales c'est le pourtant célèbre produit vaisselle trouvé sur le blog d'Antigone XXI.

Sur ce coup mon mari a vite perdu patience, il me suit dans pas mal de trucs mais là ça colle pas. Pour vous remettre dans le contexte on a eu une fuite d'eau, donc on nous a coupé l'arrivée d'eau froide, donc on ne peut pas utiliser le lave vaisselle, donc on fait TOUTE la vaisselle à la main (et je cuisine énormément) sous de l'eau brûlante, donc on est à fleur de peau là sur ce qui concerne cette douce tâche ménagère.

La fabrication du produit s'était super bien passée, la recette (ici) étant très claire on a eu aucun soucis, on s'est même bien amusés, genre les petits chimistes mais en plus vieux, mais c'est pour l'utilisation que ça coince.

On a choisi une texture crème, on prélève à la cuillère un peu de produit qu'on étale ensuite sur notre éponge. Bon l'éponge s'imprègne bien moins facilement qu'avec un produit classique mais passons, ensuite on lave la vaisselle assez facilement mais après rinçage on a toujours plein de traces. Alors oui je pourrais ajouter un peu de vinaigre à mon eau de rinçage, mais si l'affaire n'est pas pratique elle ne m'intéresse pas. Je suis étonnée parce que tout les commentaires sur le blog d'Antigone sont plutôt positif, peut être que notre eau ultra calcaire n'arrange pas les choses.

Du coup on a opté pour un produit vaisselle de la marque rainette pour alterner, et ensuite j’essaierai une autre recette parce que fabriquer ce genre de trucs ça me plais bien. Si vous réalisez une recette qui vous convient très bien pour la vaisselle dites le moi en commentaire ça m'intéresse.

DECO ET DRESSING MINIMALISTES

Maintenant passons à mes limites. Quand on tend vers le zéro déchet et le minimalisme il y a certains modèles, certains buts suprêmes mais moi ça m'attire pas plus que ça.

Le premier truc c'est la maison vide, sans trop d'objets de décoration, sans superflu. Je ne suis pas sentimentale alors les objets j'en garde pas tant que ça (je suis du genre à me goinfrer de dragées après un mariage et à virer le joli contenant aussi sec) mais n'exagérons rien, j'aime bien conserver des tickets d'entrées de truc que j'ai fait avec mon chéri, des vieilles photos, des cartes postales et poser des bougies et jolies choses par endroits. J'aime avoir un environnement épuré mais faut pas déconner, on est pas dans un hôpital non plus alors nul besoin de vivre dans un lieux aseptisé tout blanc sans jamais rien qui traîne. Si c'est votre truc libre à vous d'aller au bout du bout mais si ce n'est pas le cas, sachez que personne ne vous en voudra de vous arrêter avant de ne plus vous sentir chez vous.

Dans la même lignée la mode des gardes robes capsules minimalistes m'intriguent un peu. Alors avoir que peu de vêtements mais tous bien taillés pourquoi pas, mais il n'y a que moi qui peut varier de volume aussi facilement? J'ai toujours deux tailles dans mon dressing, j'ai toujours des trucs que je ne mets que rarement. J'ai quand même du boulot parce que j'ai plein de jolies choses dans lesquels je ne rentrerais plus jamais mais dont j'ai un mal fou à me séparer. Je fais régulièrement une vague de tri, je donne, je vends mais c'est certain je n'irais jamais jusqu'à tout pouvoir faire rentrer dans une valise. Je suis sûre que posséder peu permet de gagner du temps le matin mais même je ne veux pas sacrifier mes jolies robes et les petits hauts que j'affectionne tant, j'aime avoir du choix, changer de couleurs ou de matières quand ça me chante, je n'achète pas souvent de nouvelles freings, encore moins souvent en magasin (vive le marché de l'occase), ce que j'ai me suffit alors pourquoi m'embêter à me séparer de choses métables et plaisantes?

FAIRE LES COURSES AVEC SES BOCAUX

Une autre de mes limites? Apporter ses bocaux pour faire ses courses en supermarché. Alors attention je parle bien des grandes surfaces et non des petits commerces, je suis déjà allé chez mon boucher avec mon propre contenant et ça ne m'a pas dérangé (lui non plus d'ailleurs) mais entrer dans un intermarché ou autre le chariot plein de bocaux je ne peux pas. Je suis hyper timide, j'ai très peur du ridicule et l'idée de me faire refouler au rayon coupe devant tout le monde me donne de l'urticaire. Je sais pourtant que certains le font très souvent sans avoir de soucis mais vraiment je bloque et je ne me forcerais pas.

Par contre j'ai prévu de me coudre des sacs pour le vrac et les fruits légumes, là je les utiliserai pour les courses en biocoop mais aussi en grandes surfaces, ça ne changera rien pour la caissière alors pourquoi m'en priver, bizarrement ça c'est plus facile à mes yeux. Vous avez déjà franchi le pas avec vos bocaux vous?

TOUTES LES COURSES EN BIO ET VRAC

Enfin dans un autre style de limites (financières cette fois ci) je voudrais parler des achats en vrac. Globalement je trouve ce système de vente très intéressant. Dans ma biocoop une multitude de produits sont disponibles de cette manière, certains à des prix avantageux, mais d'autres un peu moins. Je ne culpabilise pas à faire certaines de mes courses à Lidl ou supermarché quand je ne trouve pas de produits abordables en bio et sans emballages. J'ai des convictions, mais aucune envie de me serrer la ceinture pour avoir une poubelle un peu moins pleine. Chacun fait comme il peut, et le discours moralisateur de certains ne donne pas envie de se lancer alors voila, je ne suis pas parfaite, j'enrichie encore un peu les grands groupes. Acheter en vrac et en bio c'est bien mais il ne faut pas que ça devienne un gouffre.

Je pense écrire d'autres articles de ce type, je veux être honnête avec vous, et en plus ça me permet de garder une trace de mon parcours et ça c'est cool pour mesurer son avancement.

Et vous quelles sont vos limites? Quelles sont les choses qui vous ont donné du fil à retordre?

A bientôt,

Sophie